Les activites périscolaires à la loupe

Le dauphiné libéré, article du 21 décembre 2014

 

Beaurepaire  - Les activites périscolaires à la loupe

 

Mardi, le centre social qui avait pour mission la mise en place des nouvelles activités périscolaires pour les neuf communes, a tenu un réunion afin de dresser le bilan du premier trimestre, en présence des représentant du plusieurs mairies et d'un inspecteur départementale de l'éducation nationale.

858 enfants inscrits sur 1199

Les inscriptions des enfants se à partir de chaque vacances scolaires, dont deux cycles ont déjà été mis en place depuis la rentrée de septembre. Les effectifs des enfants inscrits lors du second cycle ont légèrement baissé, principalement dans les maternelles, ce qui s'explique sans doute par la fatigue ressentie par les plus jeunes.

 

cc beaurepaire
Les différentes parties prenantes se sont exprimées.

 

Des ajustements ayant été réalisés pour alléger la charge occasionnée aux enfants, les inscriptions ont déjà tendance à remonter pour le troisième cycle qui démarrera après les vacances de Noël. Sur les effectifs totaux de 1199 enfants inscrits à la rentrée, 858 etaient inscrits dans une activité dans un premier temps et 842 ensuite.

Au niveau des intervenants on en dénombrait 36 pour les personnels communaux et 86 venant de l'extérieur. Pour ces derniers, le problème de leur remplacement en cas d'absence a été évoqué. Il est indispensable qu'ils se fassent remplacer, les écoles ne peuvent assurer la prise en charge des enfants en plus de leur propre charge de travail.

Les budgets consacré à ces activités ont été détaillées ainsi que le prévisionnel de l'année prochaine qui se monte à 30 215 euros. De nouveau atelier sont à l'étude pour étoffer les activités : éducation au goût et création à partir de matériaux de récupération.

 

Une nouvelle convention précisant de façon plus détaillée les obligations du centre social est en préparation et sera prochainement adressée aux mairies.

 

De l'avis unanime des participants, on peut considérer globalement que la mise en place de ces activités donne satisfaction, après les ajustements effectués visant surtout pour certaines communes à alléger la fatigue des enfants.